Que faire lorsque ma maison ne se vend pas ?

vendredi 15 mai 2020 Frédéric Frachon

Retour à la page précédente Temps de lecture estimé : 4 min

Que faire lorsque ma maison ne se vend pas ?

En matière de prix de vente d’un bien immobilier, il n’y a pas de science exacte. Même si un professionnel du secteur en a réalisé une estimation au plus juste, un vendeur a parfois tendance à vouloir surestimer sa valeur réelle. Il est même possible qu’il s’affranchisse de cette étape d’expertise. Alors, comment savoir si le prix de vente de sa maison ou de son appartement fixé au départ doit être revu à la baisse ? Des indices doivent mettre la puce à l’oreille.

Par Frédéric Frachon, le 15 mai 2020

Découvrez pourquoi votre bien ne se vend pas et quelles sont les solutions qui s'offrent à vous.

Personne ne demande à visiter votre maison / appartement

Vous pensez que votre annonce et vos photos sont alléchantes. De plus, le quartier est attractif. Mais il y a un « mais » : vous n’êtes pas contacté pour visiter votre logement. Plusieurs questions doivent alors vous venir à l’esprit :

  • Un professionnel a-t-il réalisé une estimation de mon bien ?
  • Si oui, l’ai-je ensuite surestimé par peur de perdre de l’argent ?
  • Comment sont situés les autres appartements comparables en vente dans le secteur, en termes de tarif ?

Traitons ces questions une par une. Si la première réponse est négative, peut-être vous faut-il commencer par cela. Estimer la valeur d’un bien soi-même n’est pas chose aisée, même en comparant différentes annonces dans le même secteur. Dès lors, faire appel à un agent immobilier peut constituer une première approche intéressante. Son expertise et sa connaissance du marché local pourront vous permettre une estimation plus proche de la réalité.

Ensuite, malgré une estimation professionnelle, vous avez possiblement estimé que la valeur de votre bien ne répondait pas à vos attentes. La tentation de l’augmenter légèrement était trop forte et vous avez craqué. Pourtant, visiblement, vous vous êtes fourvoyé. Revenez à l’estimation initiale et vous verrez si les demandes de visites affluent.

Enfin, si vous avez réalisé vous-même l’estimation, avez-vous bien pris en compte l’offre dans votre quartier à biens comparables ? Cette question renvoie inévitablement aux deux précédentes. N’hésitez pas à baisser un peu votre prix de vente afin de voir les effets sur l’attrait de votre appartement.
 

Malgré de nombreuses visites, vous ne recevez aucune offre d’achat

Dans cette situation, la valeur de votre appartement est bien évaluée… sur le papier ! Toutefois, une fois la visite effectuée, il semble que les potentiels acheteurs ont changé d’avis et ne veulent pas passer à l'étape suivante. Pourquoi ? Plusieurs hypothèses peuvent être formulées.

Tout d’abord, avez-vous pris connaissance de nos conseils sur la préparation d’une visite ? Si vos visiteurs n’ont pas réussi à se projeter dans votre appartement, cela a pu les dissuader de faire une offre d’achat. Vous devriez déjà dépersonnaliser votre bien, en retirant les objets et décorations trop personnels. Opérer un grand ménage et du rangement ne sera sans doute pas de trop non plus.

Par ailleurs, il est probable que certains éléments les aient laissés dubitatifs. Cela peut aller d’un besoin plus ou moins important de travaux non pris en compte dans le budget à un environnement bruyant remarqué durant la visite. De plus, si l’appartement est sombre et que vous ne l’avez pas suffisamment mis en valeur, cela peut refroidir les meilleures volontés.

Pour combler ces lacunes, ne cachez pas la nécessité de travaux, qu’ils soient d’embellissement ou de rénovation. L’honnêteté paiera davantage et vous évitera d’honorer des visites inutiles. De même, réalisez au préalable les menus travaux inévitables, qui permettront de mettre le visiteur en confiance lors de sa visite. Il n’est pas question de tricher, mais de montrer votre appartement sous son meilleur jour.

Enfin, quelles que soient les raisons de la désaffection des acheteurs potentiels, tâchez de les découvrir et de les comprendre. Notre conseil est d’ensuite en tenir compte pour ajuster votre prix de vente à la baisse. Parfois, juste descendre sous une barre symbolique peut suffire. C’est une stratégie commerciale usuelle qui a toujours fait ses preuves.

En conclusion, si votre bien est en vente depuis plus de trois ou quatre mois sans succès, votre prix de vente est clairement surévalué par rapport à sa valeur réelle. Vous pouvez alors effacer quelques défauts trop visibles dans votre logement, grâce à quelques réparations par exemple. Soignez son apparence en vue des visites pourra également vous venir en aide. En dernier recours toutefois, baisser le prix de vente sera la meilleure solution.


Dites-nous ce que vous en pensez, demandez-nous ce que vous voulez.

Avez-vous vu ces articles ?