Saisonnalité : quand doit-on vendre son bien ?

mercredi 19 août 2020 Nicolas Pivin

Retour à la page précédente Temps de lecture estimé : 3 min

Saisonnalité : quand doit-on vendre son bien ?

Votre bien peut être vendu à n'importe quel moment de l'année, ce qui va conditionner votre choix est principalement le type de bien vous souhaitez vendre. S'il s'agit d'une maison dont le jardin constitue un argument, mieux vaut attendre le printemps pour l'exposer sous ses plus beaux jours. À l'inverse, il est préférable de vendre un chalet de montagne en hiver quand la neige le met en valeur.

Par Nicolas Pivin, le 19 août 2020

Sachez que les transactions immobilières se font 365 jours par an sans interruption ! Toujours est-il qu’il existe quelques subtilités qui pourront vous conduire à mettre en vente votre bien à différentes périodes.

Le printemps

L’arrivée des beaux jours attirent sans conteste les potentiels acheteurs puisque le nombre de transactions augmente considérablement durant cette période.

Une observation d’autant plus véridique pour les biens qui proposent de beaux jardins et/ou grandes surfaces qui sont, à cette saison, très bien exposées par la lumière naturelle et dont les jardins. Ces derniers attirent les familles qui prévoient de s’installer pendant l’été afin d’éviter de bousculer la scolarité de leurs enfants.

C’est donc le moment où le nombre d’acheteur est le plus élevé mais où la concurrence est la plus rude. En effet, vous ne serez pas les seuls à profiter de tous les avantages que procure le printemps. Sachez aussi que vendre est un processus long qui demande en moyenne trois mois. Il est donc commun qu’un bien soit mis en vente aux alentours du mois d’avril pour espérer un aménagement avant septembre.
 

L’été

L’été est à l’opposé du printemps, peu de nouveaux biens immobiliers en vente et moins d’acheteurs. Toutefois, si ces derniers ne sont pas partis en vacances, ils auront beaucoup de temps à accorder aux visites et seront très attentifs.

Malgré une activité assez calme, elle demeure très qualifiée et la compétition y est à son plus bas. Privilégiez les visites en fin de journée pour éviter les hautes températures. Les lumières de fin d’après-midi / soir peuvent également ajouter du charme à votre logement, il est donc conseillé d'adapter les entrées de lumière pour créer une ambiance agréable.
 

L’automne

Souvent perçu comme une période défavorable due aux impératifs :

  • Rentrée scolaire ;
  • Achat de fournitures ;
  • Inscriptions sportives & culturelles ;
  • Reprise du travail et nouveaux objectifs professionnels.

Cependant, on remarque chaque année une accélération de l’activité côté acheteur à partir de mi-octobre et une concurrence relativement faible en ce qui concerne les offres. L'opportunité d'apparaître au premier plan avec un nombre d’acheteur croissant peut se révéler être un bon choix.
 

L’hiver

L’hiver est incontestablement une saison moins dynamique. Même si le volume des ventes est inférieur à la moyenne, certains types de bien se vendent mieux.

Les chalets de montagne sont davantage convoités, d’autant plus quand la neige est présente. L'idéal dans ce cas précis est de créer une ambiance “cosy” et chaleureuse. C’est également le meilleur moment pour montrer l’efficacité de votre système de chauffage.

Si votre bien ne correspond pas à la précédente description et que votre jardin constitue un argument de taille, il sera alors préférable d’attendre le printemps pour le mettre en vente.

 

Beaucoup de personnes s’accordent à dire que l’immobilier est un marché saisonnier. Il est vrai que certaines périodes paraissent plus propices à la vente car on y trouve plus d’acheteurs potentiels. Néanmoins, ces mêmes personnes oublient de préciser que l’on y trouve aussi plus de vendeurs. Ainsi, le nombre d’acheteurs et de vendeurs augmente proportionnellement mais pas les chances de vendre votre bien.


Dites-nous ce que vous en pensez, demandez-nous ce que vous voulez.

Avez-vous vu ces articles ?