Architecture intérieure et bien-être : l’espace, c’est le nouveau luxe, dit-on ?

vendredi 21 février 2020 Isabelle Richard

Retour à la page précédente Temps de lecture estimé : 8 min

Architecture intérieure et bien-être : l’espace, c’est le nouveau luxe, dit-on ?

Par Isabelle Richard, le 21 février 2020

Il est dans l’air du temps de casser des murs, d’ouvrir les espaces, de construire sans délimitation entre les différentes pièces d’un intérieur. Mais est-ce toujours agréable à vivre ?

Les grands espaces exempts de parois pour délimiter les différentes pièces d’un intérieur ont pour avantages de :

  • laisser circuler la lumière ;
  • ne pas entraver la circulation ;
  • conserver les perspectives ;
  • permettre une sorte de convivialité et un sentiment de liberté.

Et voici les inconvénients majeurs :

- Une fois installés dans ces grands espaces, les utilisateurs peuvent avoir un sentiment de vide, se sentir perdus. Le sentiment de cocon protecteur ou de chez-soi rassurant peut être mis à mal. Le regard se perd, le corps ne trouve pas de limites protectrices ;

- La circulation des odeurs et du bruit n’est pas à négliger non plus. Il peut également y avoir des problématiques de préservation de l’intimité pour des espaces comme les salles d’eau ou les chambres à coucher ;

- Moins de parois, c’est aussi moins de solutions pour disposer du mobilier de rangement ou des cadres, tableaux, œuvres d’art ;

- Enfin, dans les grands espaces, si la hauteur sous plafond est standard, cela peut donner l’impression que le plafond est plus bas, en raison des proportions. L’espace est plus long et large, alors que sa hauteur reste identique. Le sentiment de verticalité se perd.

Or, le bien-être des utilisateurs est un élément important lorsqu’on aménage un intérieur. Comment trouver, ou retrouver un sentiment de bien-être dans ces espaces ouverts ?
 

Des solutions ?

Pour conserver les avantages de ces espaces tout en ayant un sentiment de confort, la solution clé est de délimiter les pièces selon les fonctions, en apportant de la verticalité, et en posant des limites rassurantes, sans toutefois construire de nouvelles parois qui empêcheraient la lumière de circuler. Il existe dans cette optique des solutions simples et diverses.
En voici quelques exemples :
 

Les claustras

Décoratifs, les claustras laissent circuler la lumière au travers de leurs ouvertures, tout en délimitant matériellement les espaces. Ils n’occupent qu’une portion de la largeur de la pièce, afin de permettre la circulation entre les espaces. La perspective n’est pas rompue. Le style du claustra sera choisi en adéquation avec le style du logement, afin de s’y intégrer harmonieusement.
 

Les verrières

Très à la mode, la verrière permet une délimitation matérielle, avec l’avantage d’empêcher le bruit et les odeurs de circuler, si elle remplace une paroi entière et est construite avec des matériaux permettant une certaine étanchéité (vitrages de qualité, joints). Toutefois, c’est une solution assez onéreuse. Si elle trouvera une place d’honneur dans un loft ou une maison ancienne où elle peut avoir du sens (historique), elle a parfois l’air « rapportée » ou « hors contexte » dans d’autres espaces. Son style doit donc être choisi avec soin, en adéquation avec le type d’espace (éviter par exemple une verrière de style industriel dans un espace très contemporain).


Verrière adaptée au style de l’espace et de l’agencement
Image source: Pinterest, via camillestyles.com - https://www.pinterest.ch/pin/314548355202892741/
 

Les portes coulissantes (en verre, opaque ou transparent)

Alors qu’une verrière est en principe fixe (avec ou sans porte intégrée), les portes coulissantes « toute hauteur » en verre permettent d’avoir de la modularité dans la séparation des espaces, selon leur degré d’ouverture/fermeture. Le verre opaque est une bonne solution pour conserver l’intimité tout en laissant circuler la lumière. Comme la verrière, c’est une solution qui a un certain coût, si les matériaux sont de qualité.


Paroi coulissante en verre, Velaria de Rimadesio
Image source: https://www.pinterest.ch/pin/314548355206865205/
 

Les étagères ouvertes

Disposer une étagère ouverte (sans cloison à l’arrière) entre deux espaces fonctionnels est une solution permettant à la fois de délimiter et d’apporter un peu de rangement ou de décoration. Fermée en partie basse, elle offrira réellement une solution supplémentaire de rangement. En hauteur, on peut y disposer quelques objets, mais en petites quantités, afin de laisser passer la lumière. La largeur de l’étagère doit être choisie de manière à conserver une zone de circulation entre les espaces.


Etagère ouverte, Pietro Russo, étagère Romboidale
Image source https://www.pinterest.ch/pin/314548355205765076/
 

Les textiles (rideaux, panneaux acoustiques, tapis)

En premier lieu, les textiles ont l’avantage d’avoir un effet acoustique, ce qui dans les grands espaces est particulièrement intéressant. Plus ils sont épais, plus ils absorbent les sons et évitent les effets d’écho. La laine est connue pour ses excellentes propriétés acoustiques. De nouveaux textiles très innovants ont aussi été conçus spécialement pour avoir de telles propriétés. Les rideaux sur rail peuvent délimiter un espace et apporter de la verticalité, tout en permettant un degré d’ouverture variable. Les rideaux en laine feutrée sont idéaux d’un point de vue acoustique et ont un tombé linéaire parfait. On peut aussi utiliser des panneaux acoustiques, dont le choix au niveau du design et des coloris s’est beaucoup développé récemment. Enfin, un simple tapis moelleux permettra déjà d’absorber les sons et de donner un sentiment de délimitation au sol.


Rideaux séparateurs d’espaces
Image source: https://www.pinterest.ch/pin/314548355206076457/
 

Les paravents et panneaux sur rail

Les paravents et panneaux sur rail (par exemple panneaux japonais) permettent de délimiter tout en légèreté. Les paravents ont l’avantage de pouvoir être déplacés facilement.


Paravent-claustra servant aussi de garde-robe
Image source: https://cdn.stylepark.com/manufacturers/r/roethlisberger/produkte/paravent-plus/_1410xAUTO_fit_center-center_90/paravent-plus-2
 

Les écrans végétaux

Pour les adeptes du monde végétal, de grandes plantes peuvent être disposées entre 2 espaces pour offrir un sentiment de protection et de délimitation. On peut jouer avec une succession de plantes suspendues (Sky Planter) et de plantes en pot. Il est important de donner du rythme à l’ensemble, à savoir de disposer des plantes de différentes hauteurs, pour éviter un effet trop horizontal.
 

Les suspensions lumineuses et les lampadaires

Une grappe de suspensions ou une suspension volumineuse peuvent donner un sentiment de verticalité et de délimitation par la fonctionnalité (éclairage d’une salle à manger ou d’un salon par exemple). La circulation ne doit pas être entravée et il conviendra de disposer ce genre de luminaires au-dessus d’une table (de salon ou de salle à manger) si la hauteur sous plafond est standard. Un lampadaire à bras permet aussi d’apporter de la verticalité et délimitera l’espace éclairé.
 

Les aplats de couleur ou de matière

Pour casser une longue perspective et afin d’éviter un effet de « couloir », un aplat de couleur ou de matière sous forme d’arche (murs et plafond) peut apporter un sentiment de délimitation bienvenu. On peut aussi délimiter tout un espace fonctionnel par le choix d’un coloris ou d’une matière murale différente des autres espaces.


Délimitation par la matière - Est Living Susanna Cots, Oxygen House
Image source: https://www.pinterest.ch/pin/48835977197173207/
 

L’orientation du mobilier

L’orientation du mobilier est une solution simple et qui ne coûte rien pour délimiter les espaces. Par exemple, disposer un canapé de dos par rapport à la salle à manger offre déjà un sentiment de délimitation. Il en est de même pour les étagères ouvertes (voir plus haut), qui peuvent être installées entre deux espaces (en prenant soin de conserver une zone de circulation).
 

Que choisir ?

Le choix des solutions à adopter dépend des goûts, besoins et budget de l’utilisateur, ainsi que des contraintes et du style du lieu. Les conseils avisés d’un architecte d’intérieur peuvent permettre d’orienter la clientèle sur les choix les plus adaptés.
 

C’est du beau, www.cestdubeau.ch


Dites-nous ce que vous en pensez, demandez-nous ce que vous voulez.

Avez-vous vu ces articles ?