Les 10 principales questions lors d'une visite d’un bien immobilier

mardi 16 novembre 2021 Vanessa Moret

Retour à la page précédente Temps de lecture estimé : 5 min

Les 10 principales questions lors d'une visite d’un bien immobilier

En tant que vendeur, vous pouvez facilement vous préparer aux potentielles questions des personnes qui viennent visiter votre bien. Il suffit de réfléchir et de se préparer à l'avance aux 10 questions les plus fréquentes. Dans cet article, nous vous présentons ces questions “classiques” qui reviennent très souvent afin que vous soyez préparer de manière optimale lors des visites d’acheteurs.

Par Vanessa Moret, le 16 novembre 2021

L’objectif d’un acheteur lors de sa visite est de pouvoir s’imaginer vivre dans votre bien. C'est pourquoi ses questions sont généralement axées sur des sujets liés à la vie dans votre maison / appartement. Toutefois, les questions relatives au processus de vente sont également courantes.

1. Pourquoi la maison est-elle en vente ?

Si votre maison a su convaincre les acheteurs potentiels, il leur sera difficile d'imaginer pourquoi vous souhaitez déménager. Ils vous demanderont “pourquoi vous quittez le bien” par crainte de “manquer quelque chose / un détail”. La quasi-totalité des acheteurs posent cette question qui trouve généralement facilement réponse. En effet, les propriétaires quittent bien souvent un bien pour se diriger vers un quelque chose de plus petit, avec un jardin, sans étage ou bien simplement dans une autre ville.

 

2. Depuis combien de temps les propriétaires y vivent-ils ?

Les propriétaires qui vivent dans une propriété depuis longtemps peuvent fournir des informations sur divers aspects avec des connaissances plus détaillées. Les acheteurs potentiels veulent également savoir s'il existe des vices cachés, ce qui pourrait expliquer pourquoi les propriétaires souhaitent déménager. C'est notamment le cas si le bien change de mains plusieurs fois en peu de temps.

 

3. Depuis combien de temps le bien est-il sur le marché et y a-t-il beaucoup de personnes intéressées ?

La réponse à cette question ne doit pas du tout porter de jugement, elle donne un aperçu de l'horizon temporel de la vente et aide les acheteurs potentiels à décider s'ils doivent se dépêcher ou s'ils peuvent encore se permettre de réfléchir. Elle indique également s'il est possible de négocier le prix.

 

4. Les vendeurs ont-ils déjà trouvé leur prochaine propriété ?

Il s'agit d'une question pertinente pour planifier le processus de vente et la date éventuelle du déménagement. 

 

5. Comment est le quartier ? Comment sont les voisins ?

Un bien immobilier peut être très attrayant, mais l'idéal est que la zone et le quartier conviennent également au propriétaire. Des installations de loisirs à proximité, une vie de quartier animée ou même l'absence de celle-ci peuvent être des arguments pour ou contre. Idéalement, en tant que propriétaire, vous souhaitez également trouver un acheteur approprié qui s'intègre bien dans la communauté.

 

6. Existe-t-il des plans locaux qui pourraient modifier le quartier ?

Il s'agit principalement d'informations que vous recevez en tant que propriétaire de la part de la municipalité ou des opérateurs de transport, généralement sous la forme d'une petite lettre d'information dans la boîte aux lettres ou sur le panneau d'information de la municipalité.

 

7. Quelle est l'orientation de la propriété ?

Sur le papier, les acheteurs potentiels préqualifiés disposent déjà de cette information, d'autant plus qu'en jouant sur la chaleur naturelle du soleil, on peut économiser des sommes considérables sur la facture de chauffage.

Lors d'une visite, l'acheteur potentiel peut vouloir vérifier cette orientation et aussi voir sur place comment la lumière tombe, si les arbres ou les buissons projettent des ombres et si vous êtes réveillé dans votre lit par le soleil du matin ou non...

 

8. Y a-t-il eu des rénovations importantes récemment ?

Lorsque vous posez des questions sur les rénovations, il est également important que les acheteurs potentiels se fassent une idée sur place des travaux déjà effectués et de ceux qui pourraient encore devoir être effectués après l'emménagement.

 

9. Quel sera le montant des frais annexes ?

Les acheteurs potentiels posent souvent des questions sur les frais annexes, car le chauffage, en particulier, est un facteur de coût important dans le budget des ménages. Les valeurs d'expérience du locataire précédent permettent d'avoir une vue d'ensemble.

Le Certificat énergétique cantonal des bâtiments (CECB) est également intéressant, s'il est disponible. Il n'est pas obligatoire dans tous les cantons suisses lors d'un changement de propriétaire, mais il est le bienvenu pour les acheteurs potentiels en raison des informations qu'il fournit sur la qualité énergétique de la maison. 

 

10. Qu'est-ce qui est exactement inclus dans la vente ? (Serre, étagères supplémentaires, meubles de cave, etc.)

Il va généralement de soi qu'un bien est vendu sans les meubles des propriétaires actuels. Mais si tel est le cas, il se peut que certains articles soient inclus dans l'achat, qui doivent donc être répertoriés avec précision. 

 

Se préparer à chacune de ces questions vous permettra de faire très bonne impression face aux potentiels acheteurs.

Il importe peu que vous fassiez la visite ou que votre agent immobilier la fasse pour vous. Néanmoins, faire la visite soi-même est un grand avantage car d’une part vous seul connaissez votre propriété sur le bout des doigts et d’autre part, vous connaîtrez personnellement les acheteurs et pourrez ainsi choisir à qui vous souhaitez laisser votre propriété.


Dites-nous ce que vous en pensez, demandez-nous ce que vous voulez.

Avez-vous vu ces articles ?