Faut-il acheter une maison / appartement neuf ou ancien ?

vendredi 10 juillet 2020 Natasha Valko

Retour à la page précédente Temps de lecture estimé : 5 min

Faut-il acheter une maison / appartement neuf ou ancien ?

Par Natasha Valko, le 10 juillet 2020

À l’heure d’acquérir un bien immobilier, que ce soit une maison ou un appartement, nombre de questions vous viennent à l’esprit. Notamment, est-il préférable d’acheter un bien neuf ou ancien ? Pour répondre à cette interrogation légitime, nous allons vous présenter les avantages et les inconvénients de ces deux solutions. En préambule, il est en somme important de bien faire la distinction entre les deux types de biens.

Quelle est la différence entre un bien ancien et un bien neuf ?

Commençons par balayer une idée reçue : ancien ne signifie pas forcément délabré. En effet, un bien immobilier ancien est, par définition, construit depuis au moins 5 ans. De plus, un immeuble d’habitation construit dans les cinq dernières années peut être considéré comme ancien s’il a déjà été habité et revendu par son premier propriétaire. Dès lors, par extension, une grande majorité de logements sont classés dans la catégorie « ancien ».
 

Avantages et inconvénients des biens neufs et anciens

Sur la base de cette définition officielle, il est donc possible de réaliser des comparaisons. Selon votre situation, vos goûts et votre budget, vous devriez ainsi être en mesure de mieux vous positionner.
 

Prix d’achat

Bien que l’immobilier prenne souvent de la valeur avec le temps, le prix d’achat dans le neuf est en moyenne jusqu’à 30 % plus élevé que dans l’ancien. Les raisons de cette différence substantielle sont multiples : TVA à ajouter, offre moins pléthorique et donc moins concurrentielle, normes de construction plus sévères…

En revanche, dans certains cas comme lors d’une acquisition en quote-part terrain, les frais de notaire peuvent être moins onéreux. Ceux-ci ne sont calculés que sur la base de la valeur du terrain et non de l'ensemble du projet immobilier, ce qui vient légèrement contrebalancer la différence de tarif lors de l’acquisition.

Enfin, dans le cadre de l’investissement locatif, qui consiste à acquérir un logement pour le louer, des crédits d’impôts sont souvent prévus pour un achat dans le neuf. Cela permet d’amortir plus rapidement le coût plus élevé de l’achat. Il peut également exister quelques aides dans l’ancien ; il convient donc de se renseigner en amont.
 

Situation géographique

La plupart des projets de construction sont menés à l’extérieur des villes, dans la banlieue proche ou en zone rurale. Ainsi, si votre objectif est de vivre en centre-ville, à proximité des commodités et des transports, la recherche d’un bien ancien sera plus facile et fructueuse. Par ailleurs, pour les raisons abordées précédemment, l’ancien sera plus abordable en ville que le neuf, où les projets de construction sont bien plus rares et se vendent à prix d’or.
 

Confort

Il peut arriver que l’achat d’un bâtiment ancien s’accompagne d’un besoin de travaux de rénovation, pour accroître son confort. Ils peuvent consister en l’amélioration de l’isolation, la réfection de sols, de murs ou de plafonds, la modernisation de l’électricité et de la plomberie… Le budget alloué peut vite être important et doit donc être pris en compte au moment de l’acquisition. Évidemment, le neuf peut également nécessiter des travaux de finition ; tout dépend des projets.

De plus, les immeubles neufs sont plus souvent pensés avec des infrastructures modernes telles qu’un ascenseur, un parking en sous-sol, une terrasse, de grandes baies vitrées… Les aspects pratiques du quotidien y sont légion. Par ailleurs, les dernières normes thermiques promettent une consommation énergétique parfois jusqu’à trois fois moindre dans le neuf. Pour les aspects écologiques et économiques, le neuf peut donc obtenir votre faveur.
 

Délai d’acquisition

Ici, la principale différence concerne les projets de construction, en comparaison avec des biens déjà bâtis. En effet, lorsqu’une maison ou un appartement existe déjà, le délai d’acquisition est relativement court : on parle de trois ou quatre mois en moyenne, le temps de signer l’acte de vente. Or, dans le cas d’un projet de construction, la signature intervient parfois plusieurs mois avant la pose de la première pierre, auquel cas l’emménagement peut être différé pendant une voire deux années. Partant de ce constat, votre décision d’acheter dans le neuf ou l’ancien peut donc être dictée par l’urgence de votre situation personnelle.
 

Question de goût ou de raison

Enfin, au-delà de toutes ces considérations, privilégier le neuf plutôt que l’ancien ou réciproquement peut également n’être qu’une question de goût, de raison… En effet, au charme et au côté historique de l’ancien s’opposent souvent la sobriété et la standardisation du neuf. Alors : neuf ou ancien ? À vous de choisir !


Dites-nous ce que vous en pensez, demandez-nous ce que vous voulez.

Avez-vous vu ces articles ?